Sarr System
La 3e mi-temps de Marco Grossi / 14/12/2018

Sarr System

Partager
Une nouvelle victoire 2-0 des hommes de Julien Stéphan qui permet d'écrire une nouvelle page de l'histoire du club : le Stade rennais disputera pour la première fois les 1/16e de finale d'une compétition européenne.

Tout d'abord, pardonnez mon absence prolongée de ces dernière semaines, je n'ai pas eu le temps de regarder et encore moins d'écrire sur le Stade rennais. Et pourtant, il y en aurait eu des choses à dire. Quoi qu'il en soit, la vérité du jour est que Julien Stéphan réussit des débuts uniques en tant qu'entraineur du club avec une troisième victoire d'affilée sur le même score de 2-0. Mais celle d'hier soir contre Astana, devant son public, a une saveur particulière : elle permet au club Rouge et Noir d'accéder pour la première fois de son histoire à une phase éliminatoire de coupe d'Europe. Chapeau messieurs.

Voici ce qu'il fallait retenir (ou pas) :

 

L'image du match :

C'est beau, tout un stade qui communie avec son équipe. On aurait eu envie que ça dure des heures.

 

Mention spéciale aussi au RCK et à la tribune Mordelles, pour le soutien indéfectible dont ils ont fait preuve :

 

Le tournant du match :

Encore un pénalty raté par le SRFC cette saison, ça devient aussi risible qu'inquiétant. Sauf que cette fois, Izo Sarr a suivi et a marqué. Pour notre plus grand bonheur.

 

La stat à retenir :

1. C'est la première fois de son histoire que le Stade rennais se qualifie pour les 1/16e de finale d'une compétition européenne. Je ne vous apprends rien mais bordel que c'est bon de l'écrire encore et encore !

 

Le coupable idéal :

Les Gilets Jaunes.

Le match de dimanche entre Guingamp et Rennes ayant été reporté suite aux manifestations et aux besoins en forces de l'ordre, les Rennais n'avaient plus aucune raison de s'économiser et ont donc décidé de coller le désormais "tarif Stéphan" à leurs adversaires.

 

L'info inutile :

Julien Stéphan est né le 18 septembre 80. Il a 38 ans. Il a été pro de 98 à 2008. Il devient entraineur du club en 2018. Il reste 8 matchs pour arriver en finale de l'Europa League.

Je vous laisse en tirer les conclusions que vous voulez (et crier aux Illuminati).

 

La zone mixte :

Julien Stéphan, au micro de tous les médias du coin :

"Contrairement au gouvernement, ici on n'a pas décidé de baisser les taxes mais de les maintenir : le tarif c'est 2-0 pour tout le monde !"

 

Le portrait chinois breton du match :

Si ce match était...

 

Le petit plaisir dont on ne se lasse pas :

Izo Président.

 

 

Kenavo,

Marco Grossi

 

(image: Media365)